Nellapp

Présentation du programme

L'objectif de ce cours est de vous expliquer le programme, les modules, les cours et toutes les modalités de la formation. Ref_PRE101.


Chapitre 3 : « Titre professionnel »

Qu’est ce qu’un titre professionnel ?

Un titre professionnel est une certification professionnelle délivrée, au nom de l’État, par le Ministère du travail. Il atteste que son titulaire maîtrise les compétences, aptitudes et connaissances permettant l’exercice d’un métier. 

Aussi appelé certificat de compétence professionnelle (CCP) , le titre professionnel est la reconnaissance officielle d’une qualification professionnelle sur le marché du travail.

Il permet de favoriser l’évolution professionnelle ou le retour à l’emploi de son titulaire et s’obtient au terme d’un parcours de formation professionnelle ou par le biais de la validation des acquis de l’expérience.

 

Comment accéder au titre professionnel ?

Le titre peut être délivré selon deux méthodologies :

  • à l’issue d’un parcours continu de formation préparant le candidat à la maîtrise de l’ensemble des compétences nécessaires à l’obtention du titre, y compris par la voie de l’apprentissage ;
  • à l’issue d’un parcours d’accès progressif au titre par capitalisation de certificats de compétences professionnelles (CCP).

Les titres professionnels sont délivrés par le directeur départemental du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle (DDTEFP) du département où les épreuves sont passées.

Ils peuvent être acquis par unités successives, chacune de ces unités étant validée par un certificat de compétences professionnelles (CCP). Toutefois, le titre professionnel complet doit être acquis dans les 5 ans à compter de la date d’obtention du premier CCP.

 

Qui est concerné par les titres professionnels ?

Les titres professionnels s’adressent à toute personne souhaitant acquérir une qualification professionnelle.

Par exemple, le titre professionnel est particulièrement adapté pour :

  • les personnes sorties du système scolaire et souhaitant acquérir une qualification dans un secteur déterminé.
  • les personnes expérimentées souhaitant faire valider les compétences acquises en vue d’une promotion sociale par l’obtention d’une qualification reconnue.
  • les personnes souhaitant se reconvertir qu’elles soient en recherche ou en situation d’emploi. 
  • les personnes confrontées aux mutations économiques et souhaitant se reconvertir.

 

Réaliser un titre professionnel par la voie de l’apprentissage

Pour réaliser un titre professionnel en alternance par la voie d’un contrat d’apprentissage, il faut impérativement :

  • Être titulaire d’un diplôme ou d’une certification professionnelle attestant d’au moins un niveau V de qualification ;
  • Être éligible au droit au retour en formation initiale au sens de l’article D. 122-3-1 du code de l’éducation : être un jeune âgé de 16 à 30 ans révolus sortant du système éducatif sans diplôme ou ne possédant que le diplôme national du brevet ou le certificat de formation générale.
 

En France, il éxiste deux modalités d'acquisition d'un titre professionne

  • Par la formation professionnelle

 Le titre peut être délivré au terme d’un parcours continu ou discontinu de formation professionnelle. Le parcours s’effectue dans un centre AFPA ou dans un centre de formation privé, agréé par le ministère chargé de l’emploi. Il comprend généralement une période en entreprise.

Pour obtenir le titre, le candidat doit satisfaire aux épreuves prévues qui s’organisent différemment selon le parcours suivi : soit une seule épreuve finale pour les parcours continus, soit des épreuves correspondant à chaque certificat de compétences professionnelles (CCP) constituant le titre pour les parcours discontinus.

Un jury, constitué de professionnels de la profession visée, se prononce après un entretien avec le candidat et peut accorder tout ou partie du titre professionnel. Les évaluations sont centrées sur les activités professionnelles.

  • Par la validation des acquis de l’expérience

Le candidat doit justifier d’une expérience d’au moins trois ans en rapport avec le titre visé. Il constitue un dossier de « demande de validation des acquis de l’expérience » qu’il adresse au directeur départemental du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle. Celui-ci juge de la recevabilité de la demande. Après l’obtention de l’ensemble des certificats de compétences professionnelles (CCP) constituant le titre, le jury décide de l’attribution du titre, de la même manière que pour la formation professionnelle.

exemple-titre-professionnel

L’attractivité du titre professionnel

Les lauréats d’un titre professionnel du Ministère du Travail bénéficient d’un jugement positif de la part des entreprises qui les ont recrutés. Alors même que plus de la moitié d’entre elles déclarent faire face à des difficultés de recrutement (pénurie de profils, manque d’expérience ou inadéquation des compétences des candidats), 

Dans le cadre de la récente enquête «Entreprises et titres professionnels 2018» mené par le ministère du travail qui a interrogé 1204 entreprises (Les personnes interrogées étaient en priorité les chefs d’entreprises ou gérants pour les entreprises de moins de 10 salariés et les charger du recrutement pour les autres )ayant recruté un demandeur d’emploi six mois au plus après l’obtention d’un titre professionnel du Ministère du Travail.

Les entreprises interrogées dans le cadre de cette enquête, reconnaissent aux certifiés la bonne maîtrise technique de leur métier et leur adaptabilité dans l’organisation du travail :

  • 7 personnes sur 10 en recherche d’emploi ont eu accès à un emploi après l’obtention d’un titre professionnel.
  • Près de 90 % des certifiés au titre professionnel recrutés ont su s'adapter rapidement aux exigences du poste.
  • 88,9 % des entreprises ayant recruté un certifié à un titre professionnel seraient prêtes à recruter de nouveau un détenteur du même titre.
  • 88 % des certifiés recrutés ont su s’adapter rapidement aux exigences du poste occupé 
  • 83 % maîtrisaient les techniques de base et 68 %, les techniques avancées de leur métier 
  • Un quart des certifiés ont apporté des compétences et de nouveaux savoir-faire dans leurs entreprises 
  • 91 % des entreprises seraient prêtes à recruter à nouveau un détenteur du même titre professionnel (86 % pour celles dont c’était le premier recrutement sur ce titre) 
  • 57 % des certifiés sont encore en poste dans l’entreprise 
  • 96 % d’entre eux occupent le même emploi 
  • Quand le certifié n’est plus présent dans l’entreprise, 78 % des anciens employeurs estiment que le Titre professionnel a été un « plus » pour la mobilité de celui-ci sur le marché du travail. Ce sentiment est plus important pour les certifiés seniors (82,6 %)
  • 80,1 % des entreprises jugent le titre garant de l’opérationnalité du certifié dans son métier
  • 78,1 % des entreprises pensent que le titre professionnel a été un plus pour la mobilité des certifiés les ayant quittés  

Questions / Réponses

Aucune question concernant ce cours.

Acceptez-vous nos cookies?

Afin d'analyser le trafic de notre site Web, activer les fonctionnalités liées aux réseaux sociaux, et vous proposer un contenu personnalisé, nous avons besoin que vous acceptiez que les cookies soient placés par votre navigateur. Cela impliquera le traitement de vos informations personnelles, y compris votre adresse IP et votre comportement de navigation. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre Politique de cookies. Pour modifier vos préférences ou rejeter tous les cookies fonctionnels sauf ceux nécessaires, veuillez cliquer sur «Configurer les préférences».

Analytics